21/12/2009

MARCEL VERVLOESEM: RISQUE DE MORT - HOSPITALISATION INDISPENSABLE

21-12-2009 - Actualiteit



Communiqué Associations Werkgroep Morkhoven et Tevirepedo

Marcel Vervloesem nous a téléphoné vers 20 heures de la prison de Turnhout. Il se sent très mal. Ses défaillances cardiaques, rénales, son cancer métastasé et son diabète insulinodépendant l’ont obligé une vingtaine d’hospitalisations et de nombreuses opérations.

Son cancer n’est pas traité depuis septembre 2008. Il a maigri de 8 kilogrammes en trois semaines, mais il n’aurait qu’une « grosse bronchite ». Son taux de sucre dans le sang est si élevé depuis 10 jours, qu’il dépasse ce que le mesureur de glycémie de la prison peut calculer. Il est donc constamment maintenu dans un risque de coma diabétique et d’attaque cardiaque mortelle.

Les médecins lui ont prescrit une autre insuline, mais le taux de glycémie, descendu à peine un jour, puis est à nouveau si élevé qu’il est maintenu en danger de mort. Il est médicalement incompréhensible qu’il ait échappé au coma mortel. Il reste allongé toute la journée. Il est gêné par des vertiges constants, des étourdissements et du fait qu’il ne voit quasi plus rien.

À vrai dire Marcel devrait être hospitalisé immédiatement mais le ministre de la Justice De Clerck, son Directeur Général des prisons et son Médecin Chef des prisons le refusent. Ils sont parfaitement au courant de la situation parce que je leur ai écrit et que j’ai téléphoné la semaine passée au cabinet du ministre « qui a transmis le message», trouvent une situation semblable apparemment normale.

L’avocat de Marcel a téléphoné hier à la direction de la prison de Turnhout. L’un des directeurs, Eric Geudens lui a répondu que « tout était normal ». Ce même Geudens a récemment fait un rapport écrit destiné au tribunal d’application des peines pour dire que sa libération conditionnelle ou ses congés pénitentiaires de Marcel impliquaient « un risque par son engagement auprès des associations contre la pédophilie qui font un usage avide des médias ». L’an dernier, Geudens a aussi assuré qu’il n’y avait aucune raison d’hospitaliser Marcel, alors que le lendemain, il n’avait plus que 24 battements cardiaque par minutes, et que les médecins de l’hôpital de Turnhout ont passé 13 heures à le réanimer.

Le danger inhérent aux prochains jours fériés s’aggrave. Tant que le Directeur Général des organisations pénitentiaires et le ministre De Clerck (que j’ai à nouveau appelé aujourd’hui par mail) n’entreprendront rien et s’opposent à une hospitalisation, le danger de mort sera maintenu. Il est impossible à la famille d’avoir des contacts avec les médecins responsables. Les infirmières quittent la prison de 8h00 le soir et 7h00 le matin. Les gardiens de prison n’ont pas les moyens de contrôler ou diagnostiquer si Marcel dort ou s’il est tombé dans le coma. Je reprends contacts avec tous services avec le cabinet du ministre De Clerck. Je lui enverrais des faxes pour qu’il ne puisse pas prétendre ignorer la mort qui menace Marcel. La presse et les députés parlementaires sont mis au courant par un court communiqué de presse.

Jan Boeykens
Président du Werkgroep Morkhoven
vzw Werkgroep Morkhoven
Faiderstraat 10
1060 Sint-Gillis
werkgroepmorkhoven@gmail.com

Mangione Martine
Présidente de l'asbl Marcel Vervloesem-Tevirepedo
30 rue Henri Barbusse
94800 Villejuif
Tevirepedo@droitfondamental.eu

kaartMarcel Vervloesem:

Gevangenis Turnhout
t.a.v. Marcel Vervloesem
Afdeling 4, cel 86
Wezenstraat 1
2300 Turnhout

vzw Werkgroep Morkhoven - kinderpornozaak Zandvoort - réseau Zandvoort:

Werkgroep Morkhoven - Wordpress
Zandvoortse kinderpornozaak
video's - Zandvoort en aanverwanten (1)
video's - Zandvoort en aanverwanten (2)
Werkgroep Morkhoven - Skynet

22:18 Écrit par dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/12/2009

Situation médicale de Marcel Vervloesem

La situation de Marcel Vervloesem depuis son transfert de la prison de Brugge vers la prison de Turnhout (30 juin 2009 au  24 novembre 2009

Situation médicale:

21 vistes chez le médecin:
1 juillet 2009 - 10  juillet  2009 - 24  juillet  2009 - 30  juillet  2009 - 8  juillet 2009 - 18  juillet  2009 - 27  juillet  2009 - 11 août 2009 - 15 août 2009 - 17 août 2009 - 21 août 2009 - 21 août 2009 - 1 septembre 2009 - 5 septembre  2009 - 11 septembre 2009 - 4 octobre 2009 - 6 octobre 2009 - 8 octobre 2009 - 24 octobre 2009 - 11 novembre 2009 - 18 novembre 2009

6 examens médicaux:
13 août 2009: Analyses sanguines
13 août 2009: Analyses urinaires
20 août 2009: Consultation oculaire par le Dr.Van O. de Turnhout
26 août 2009: Examen diabétique par le spécialistz Dr. A AZ Sint-Jozef, Turnhout
31 août 2009: Analyses urinaires
24 octobre 2009: Analyses urinaires

2 injections(vaccins):
6 octobre 2009: grippe
11 novembre 2009: grippe Mexicaine

Soins des pieds du au diabète:
19 août 2009

Soins a cause diabète et controle cardiaque:
615 visites

2 requête de Brugge pour la restitution des résultats d'examens (cardiaques + ...):
11 septembeer 2009
8 octobre 2009

3 demandes d'obtention des dossiers médicaux de Marcel par son avocat:
3 septembre 2009 - L'hôpital  AZ Sint-Jan de Brugge a fait parvenir le dossier
9 september 2009 - L'hôpital  Sint-Elisabeth a fait parvenir le dossier
14 octobre 2009 - Dr. F. Van Mol, directeur-general du Service de Santé pénitentiaire du Ministère de la Justice à envoyé le dossier chirurgical de Marcel à son avocat.

21:02 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/11/2009

Fan-Club de Dutroux versus Fan Club de Marcel Vervloesem

« Fan-Club » de Dutroux versus « Fan-Club » de Marcel Vervloesem

Lundi, novembre 23, 2009
By Presidente
1d09edc2007101911073726

Bruxelles (Belgique)

RAPPEL DES FAITS. Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, Marc Dutroux, le pédophile qui avait assassiné quatre des six fillettes séquestrées dans sa cave de Marcinelle, sait qu’il mourra dans le quartier de haute sécurité du pénitencier d’Ittre. AUJOURD’HUI âgé de 52 ans, Dutroux qualifie sa prison de « New Buchenwald », se référant de manière malsaine et outrancière au camp de concentration nazi. Il dispose de deux cellules surveillées vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Ses sorties dans le préau lui sont consenties une heure par jour. Selon un gardien, il prend « un malin plaisir » à perturber les matchs de football que disputent ses codétenus, tous des pédophiles condamnés à de lourdes peines. « Il s’amuse à traverser le terrain de foot en diagonale au lieu de courir autour, avec les chaussures Nike Air qu’il a reçues », précise le gardien. Des chaussures de sport à 150 € ? Dutroux en a les moyens. Il dispose d’un fan-club qui lui adresse régulièrement de l’argent, des peluches et paie ses abonnements aux journaux.

L’un de ses admirateurs, un artiste lyrique d’Anvers, a envisagé de l’adopter, lui permettant ainsi de changer de nom et (surtout !) d’hériter de sa fortune.

Ces démarches, soumises à son ex-avocat Daniel Kahn, n’ont pas abouti. Durant ses heures de loisirs, Marc Dutroux continue d’éplucher son dossier. Il continue à nier l’enlèvement des enfants assassinés : « Les assassins courent toujours dans la nature », prétend-il dans des courriers adressés à ses admirateurs qui perpétuent ainsi la thèse des « réseaux », pourtant anéantie lors du procès d’assises. D’après des sources internes à la prison, il a suivi « avec intérêt » l’affaire Fourniret : « Dès qu’il a appris que le forestier français était passionné d’échecs, il a commandé le même jeu électronique que lui, un modèle Kasparov. »

Son épouse, Michelle Martin, condamnée à trente ans de réclusion pour complicité, espère sortir de prison dans un an. Elle a entrepris une procédure de libération conditionnelle et a contribué à l’écriture d’un livre, « Vous vous appelez Michelle Martin », rédigé par l’écrivaine Nicole Malinconi, dans lequel elle prétend, à la manière de Monique Olivier (l’épouse de Fourniret), qui fut sa codétenue à la prison de Namur, qu’elle ne fut qu’une « femme sous influence ».

Paul Bertrand | 02.05.2008

Sources:  http://www.leparisien.fr/faits-divers/marc-dutroux-a-un-fan-club-tres-genereux-02-05-2008-3298475316.php

————————–

Marcel Vervloesem activiste contre les réseaux pédocriminels restera en prison, tant qu’il n’avoue pas des viols figurant à des plaintes que les tribunaux belges ont reconnu dictées pour 15.000-FB, aurait décidé le ministère de la justice.

Erwin est un jeune psychologue de 28 ans, employé au Service Psychosocial de la prison de Turnhout. Il a dit à Marcel qu’un document prétendument « disparu », mais dont une partie du contenu est mentionné dans un jugement, était conservé dans les ordinateurs du ministère, ce qui présume que le jugement a été dicté par le ministère et non par le juge. Erwin a également lu à Marcel, ce qu’il lui a présenté comme une note interne du ministère, interdisant de le libérer avant que son agonie ne soit assez avancée pour qu’il ne puisse plus dire adieu à sa famille et ses amis, même si la Cour Européenne des Droits de l’Homme décide que sa condamnation est illégale.

Le service d’Erwin faisait normalement son travail, donnant son accord pour que l’Hôpital Universitaire d’Anvers assure des soins ambulatoires à Marcel, jusqu’au jour où le ministère ordonna de geler le dossier. Erwin est alors « parti en vacances » et le ministère tenta de contraindre Marcel d’accepter 12 heures de route menotté dans une cage, pour un examen à l’Hôpital de la prison de Bruges: cet examen pouvait se faire en quelques heures dans un hôpital local… Habitué à ne survivre que par une succession de miracles, Marcel a refusé.

Hier, Erwin a dit à Marcel qu’il ne sera libéré, que s’il avoue les viols, notamment le viol de l’actuel Président du Conseil de la Police, que tous les tribunaux belges ont reconnus inventé. Plus extraordinaire encore : Erwin a détaillé le contenu d’une lettre de menaces envoyée à Wendy Vervloesem, la fille de Marcel, qui est également objet des persécutions de l’Etat, ainsi que des calomnies de la bande de pervers illettrés, qui a mis en œuvre la cabale pour faire incarcérer son père, moyennant 375 euros chacun.

Marcel étant libérable pour bonne conduite depuis le 4 septembre dernier, le ministère aurait décidé de reporter le jugement de décembre qui devait en décider, car « trop sensible pour les médias », selon Erwin. Le jeune homme lui a expliqué que c’était de la faute des médias Internet des ONG, qui exposent l’application du droit international en Europe, en matière de criminalité organisée. « Des fous et des crapules qui devraient tous être enfermés en psychiatrie », a dit le psychologue, qui a demandé à Marcel : « Tu vois le résultat des contacts avec ces bandits ? » Autant de princes, de comtes, de baronnes et de médecins fous ou criminels, à enfermer comme au bon vieux temps de Staline, s’ils ne risquaient pas de corrompre les prisonniers par l’information.

Erwin assure avoir reçu, ensemble avec le psychiatre Delander, le pouvoir d’interdire à Marcel, tout courrier, communication téléphonique, visite et même de congé pénitentiaire, durant les trois prochaines années, si les « crapules » susmentionnées continuent à publier leurs articles. Il serait tout à fait normal de menotter un prisonnier durant 591 heures pour « raison de santé », selon le psychologue, qui explique qu’il y a assez de gens menottés en prison, et de malades qui meurent en prison pour le prouver.

Ces menaces sont supposées inviter Marcel à retourner volontairement au centre d’extermination de Bruges, de manière à ce que le jugement de décembre relève de ce tribunal, qui laisse le ministre lui dicter ses jugements. Les conditions de détention y sont tellement abominables, que c’est impensable, on prend donc le risque de la juridiction d’Anvers, où sait-on jamais, il y a peut-être des magistrats qui respectent la séparation des pouvoirs.

Le psychologue du service psychosocial nous qualifiait de « Maffia »: une méprisable maffia de princes, de comtes, de barons, de scientifiques et de bénévoles, qui luttent contre l’exploitation sexuelle d’enfants, par opposition à l’honorable maffia que son service assiste en prison. Il avait dit à Marcel qu’il lui volerait son courrier, qu’il manœuvrerait pour lui interdire la moindre sortie, qu’il n’autoriserait de soins hospitaliers qu’en le faisant passer par 12 heures menotté dans un fourgon à cage. Il a tenu sa promesse pour au moins six lettres envoyées à Marcel, qu’il n’a pas encore reçu et sans pouvoir ignorer qu’il serait avisé du vol. Marcel n’a pas reçu une lettre de sa fille à qui il téléphone tous les jours, ni une lettre de sa petite-fille, qui a 13 ans. Elle écrit pour demander à son grand-père de vivre pour elle et lui envoie des timbres pour qu’il puisse écrire aux sénateurs.

Le service psychosocial n’a pas remis à la date limite, son rapport devant justifier le refus de congés pénitentiaires, ce qui doit permettre à un tribunal de refuser toute libération conditionnelle. Le psychologue comptait sur le suicide de Marcel qui prévoyait de mettre une fin à sa vie samedi dernier, faute d’espoir de morphine pour soulager les souffrances aigues permanentes inhérentes à son cancer métastasé, mais laissé sans soin depuis 14 mois.

Une procédure d’extrême urgence vient de reconnaître des tortures d’un prisonnier de Bruges et a ordonné les mesures pour les faire cesser immédiatement. L’avocat de Marcel était en vacances, ce W/E-là, ce qui ne lui a pas permis d’engager cette procédure pour sauver la vie de son client.

Le service psychosocial a alors vite torché un rapport, refusant les congés pénitentiaires, au motif que Marcel aurait des contacts avec la maffia des princes. Cela ferait une publicité médiatique négative pour les victimes, selon lui, c’est à dire pour Stefaan De Clerck et pour son équipe de tortionnaires.

Pour éviter le suicide d’un détenu poussé à bout d’espoir, le ministre a fait une invention remarquable : il ne s’agit pas d’une sanction, mais d’une nouvelle mesure de sécurité dans le cadre de la loi sur prévention du suicide dans les prisons, qui remplace les cellules en duo ou en trio, prévues pour rompre l’isolement des détenus déprimés.

Ces « mesures de sécurité » interdisent non seulement le prisonnier suicidaire d’aller à la messe, mais aussi d’aller aux promenades et aux activités avec les autres prisonniers. Elles limitent les appels téléphoniques avec le monde extérieur, pour lui remonter le moral.

Par « mesure de sécurité », Marcel a du se déshabiller entièrement devant 8 gardiens et un adjudant, qui ont vu le résultat de la lutte « antéchrist versus pro Christ » : la nudité d’un honorable grand-père, activiste des droits de l’homme près de 40 ans. Un corps couvert des cicatrices des interventions chirurgicales et le trou d’une gangrène, dues à deux ministres de la justice qui ont interdit tout traitement médical à Marcel, avant que les médecins diagnostiquent qu’il n’a quasi aucune chance de survivre.

Marcel a intégré, nu comme un ver, la fameuse « cellule d’observation avec sonnette », mais qui est sans fenêtre ouvrable, donc sans aération naturelle. Les mesures de sécurité le prive de papier de toilette et l’oblige à faire pipi et caca dans un seau en plastique. Par mesures de sécurité, Marcel a été privé de table, de chaise, de gobelet, de télévision, de radio, de papier à écrire, d’enveloppes, de crayons, de livre, de ses lunettes, et même de son carnet de téléphone… au cas où il songerait à se suicider en les mangeant.

De Clerck prétend, par l’intermédiaire de ses services, interdire à Marcel tout congé pénitentiaire et son droit à être domicilié ailleurs qu’en prison, spécifiquement au motif qu’il réintégrerait la lutte contre l’exploitation sexuelle d’enfants. C’était supposé le pousser au suicide, mais Marcel a décidé de vivre, pour laisser un témoignage plus complet sur les tortures infligées aux témoins des réseaux pédocriminels par ordre de la secte de Moon aux ministres « Démocrates Chrétiens ».

Les 90.000 enfants du fichier Zandvoort le méritent, dit Marcel, mais c’est très lourd.

Extraits de: http://www.droitfondamental.eu

———————–

12/2007 en traduction automatique

Le tribunal de Gand a émis il ya quelques mois un avis négatif en ce qui concerne les demandes de congé pénitentiaire pour le détenu activiste Marcel Vervloesem. Il l’a fait dans une série de conditions très négatives et en se référant au weblog de l’association de Marcel Vervloesem le Werkgroep Morkhoven qui a « dénoncé un certain nombre d’allégations d’abus dans le système judiciaire »

La juge Nadia Goossens parle ici du « fan-club » de Marcel Vervloesem….

ElsVE.collage…Els Van Gent Eeckhaut dans un article sur son blog a  utilisé exactement la même formulation, puis est survenu la suppression du blog skynet de notre association du classement et des 100 premiers  » blogs les plus influents flamands » au profit de l’entreprise Gand MetaTale  (une société dont le Werkgroep Morkhoven n’avait jamais entendu parler).

L’association Morkhoven soulève ici des problèmes graves, car Els Van Eeckhaut est également membre du comité de probation de Gand (libération des prisonniers) et du Conseil de l’Ordre des avocats. En outre, elle a publié l’article de la condamnation de Marcel Vervloesem par la Cour d’appel d’Anvers d’un an auparavant et a même essayé de tourner en ridicule le cas, et finalement l’article a été supprimé de son blog (ou rendu inaccessible à la consultation publique).

Sources

http://gent.morkhoven.org/wordpress/?p=8
http://tevirepedo.droitfondamental.eu/?p=721

18:14 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/11/2009

Affaire pédopornographie Zandvoort : Remise de prix et Champagne

http://fondationprincessedecroy.over-blog.org/



 

La ligue Flamande des droits de l'homme remet son prix annuel à une personne ou organisation qui a fait une action louable dans la lutte pour les droits de l'homme.

La ligue, qui se soucie à peine du sort des prisonniers, a remis ce prix au juge de Paix Freddy Evers. L'orateur pour la remise du prix est le célèbre l'avocat pénal Piet van Eeckhaut. La fille de cet avocat, Els van Eeckhaut (également avocate pénal à la Cour de Gand), avait entrepris une action afin de faire disparaître le blog de l'Asbl Werkgroep Morkhoven qu’elle a estimé « douteux » d’un moteur de recherche gantois et référait aussi à Google. Elle a même sous-entendu que le weblog du 'Werkgroep Morkhoven' devait être rayé de l'Internet du fait qu’il serait "socialement inacceptable", au motif qu’il défendait Marcel Vervloesem, condamné pour pédophilie en violation de toutes les lois internationales. L’action de cette avocate a été entreprise au moment même de la procédure d’Appel, au motif d’une condamnation en l’absence de 42 pièces de la défense.

 

Le Champagne coulera à flot lors de la fête de la Ligue.  Jos Vander Velpen, le président de la Ligue, se laissera incontestablement photographié sous son meilleur profile, comme d’habitude. 

---------

Prix pour les droits de l'Homme
Dimanche 6 décembre 2009 - 11 h

Palais de Justice Gand 
Opgeistenlaan 401 - 9000 Gand 
Salle polyvalente

La ligue des droits de l'Homme remet annuellement un prix à une personne ou association qui s'est investit de manière louable dans la lutte des droits de l'homme.
Cette année le prix sera remit au juge de paix Freddy Evers.
Vous êtes les bienvenus à cette remise de prix solennelle à partir de 10h30.
Orateur: Mr Piet van Eeckhaut
Suivi d'une réception avec apértif et toast.
Accompagnement musical: Lady Bird
Veuillez confirmer votre présence 
info@mensenrechten.be ou 09/223.07.38.
Les invités peuvent faire usage du parking public du Palais de Justice

18:18 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Affaire pédopornographie Zandvoort : Remise de prix et Champagne

http://fondationprincessedecroy.over-blog.org/



 

La ligue Flamande des droits de l'homme remet son prix annuel à une personne ou organisation qui a fait une action louable dans la lutte pour les droits de l'homme.

La ligue, qui se soucie à peine du sort des prisonniers, a remis ce prix au juge de Paix Freddy Evers. L'orateur pour la remise du prix est le célèbre l'avocat pénal Piet van Eeckhaut. La fille de cet avocat, Els van Eeckhaut (également avocate pénal à la Cour de Gand), avait entrepris une action afin de faire disparaître le blog de l'Asbl Werkgroep Morkhoven qu'elle a estimé « douteux » d'un moteur de recherche gantois et référait aussi à Google. Elle a même sous-entendu que le weblog du 'Werkgroep Morkhoven' devait être rayé de l'Internet du fait qu'il serait "socialement inacceptable", au motif qu'il défendait Marcel Vervloesem, condamné pour pédophilie en violation de toutes les lois internationales. L'action de cette avocate a été entreprise au moment même de la procédure d'Appel, au motif d'une condamnation en l'absence de 42 pièces de la défense.

Le Champagne coulera à flot lors de la fête de la Ligue.  Jos Vander Velpen, le président de la Ligue, se laissera incontestablement photographié sous son meilleur profile, comme d'habitude. 

Prix pour les droits de l'Homme
Dimanche 6 décembre 2009 - 11 h

Palais de Justice Gand 
Opgeistenlaan 401 - 9000 Gand 
Salle polyvalente

La ligue des droits de l'Homme remet annuellement un prix à une personne ou association qui s'est investit de manière louable dans la lutte des droits de l'homme.
Cette année le prix sera remit au juge de paix Freddy Evers.
Vous êtes les bienvenus à cette remise de prix solennelle à partir de 10h30.
Orateur: Mr Piet van Eeckhaut
Suivi d'une réception avec apértif et toast.
Accompagnement musical: Lady Bird
Veuillez confirmer votre présence info@mensenrechten.be ou 09/223.07.38.
Les invités peuvent faire usage du parking public du Palais de Justice


18:16 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/11/2009

Lettre ouverte à la député SP-Agnes Kant

Députée SP Agnes Kant

Chère Madame Kant,

Concerne : Politique carcérale en Belgique

Vu que le SP était favorable à l'enfermement de prisonniers Belges dans une prison à Tilburg aux Pays-Bas, je vous envoie en annexe un article sur l'état des prisons en Belgique.

Vu qu'un bon nombres de prisonniers belges souffrent de la tuberculose due à des mauvais soins de santé, la tuberculose dérivera vers les Pays-Bas.

J'ai d'ores et déjà avertit les politiciens Néerlandais et le Ministre de la santé publique de ces problèmes, mais malheureusement mes remarques n'ont pas été prises au sérieux.

La raison fût qu'on était bien plus intéressé par les 90 millions d'euro que le gouvernement Néerlandais va encaisser pour la location de sa prison à Tilburg.

Les prisonniers belges sont considérés comme de la marchandise, rien de plus.


Marcel Vervloesem, membre de notre association, qui est gravement malade et qui vient d'être enfermé durant 7 jours dans des circonstances inhumaine en cellule d'isolation est un cas très spécial.
Comme vous le savez, en 1998 il a démasqué l'affaire de pornographie enfantine comptant 89539 victimes, suite à laquelle il fût poursuivi pendant 11, traité de violeur d'enfants.
Cette affaire a été étouffé aussi bien par la justice Néerlandaise, Française que la justice Belge, sans parler de l'Angleterre qui n'a même pas réagit.
Même la justice Allemande qui elle aussi a reçu une copie des cd-roms de Zandvoort a manqué à ses devoirs en n'enquêtant pas suffisamment sur la disparition de Manuel Schadwald, sur qui Marcel Vervloesem et Gina Bernard qui à été assassinée ont enquêtés.

En attente d'une réponse de votre part.
Respectueusement,

Jan Boeykens
Président de l'Asbl Werkgroep Morkhoven

PS : En annexe je joint une copie de notre article sur 

http://spiegel-van-de-nederlandse-politiek.skynetblogs.be/

de: Jan Boeykens

Date: 19 novembre 2009

Onderwerp: Droit des Hommes et champagne

A: Agnes Kant.sp.nl, avliegenthart.sp

copie: Augusta.Pearson.Engeland, Edward.Asscher.asscher.kamerlid, ad.nl, a.broekers.law.leidenuniv.nl, anne-wil.duthler.nl, ameul.nl, mrd.mangione, Marleen Boeykens, Joris boeykens , Bert Boeykens, Redactie van stopkindersex, redactie.parool.nl, redactie.belga.be, volkskrant.nl, Yvonne van Hertum, Wendy Vervloesem, hofvanberoep.gent.just.fgov.be, h.franken.eerstekamer, els.baart.just.fgov.be.Kabinet justitieminister, Chen.Mo.kuleuven.be, zoe.genot.ecolo, Guy Swennen.Voorzitter Commissie Justitie Senaat, eerstekamer.nl, Commissie Justitie.tweedekamer

Affaire de pornographie enfantine de Zandvoort: Lettre ouverte au député VVD Mark Rutte

De: Jan Boeykens
A: m.rutte.tweedekamer
date: 10 november 2009
Sujet: pédocriminalité
Membres de la Chambre - VVD
Attn Monsieur Mark Rutte


Cher Monsieur Rutte,

Concerne:Lutte contre les réseaux pédocriminels


J'ai remarqué que le VVD soutient le pseudo chasseur de pédocriminels Chris Hölsken.

Ma question à vous est la suivante : Que pense entreprendre le VVD contre les réseaux pédo-pornograpiques, tels que l'affaire de pornographie enfantine de Zandvoort qui compte une dizaine de milliers de victimes (un rapport de la police fédérale Belge parle de 88539 photos d'enfants dont 75 % sont clairement abusés) et qui a été étouffé par les gouvernements et Ministres de la Justice, Néerlandais, Belge et Français d'une main d'experts.


En attente d'une réponse de votre part.

Respectueusement,

 


Jan Boeykens

Président de l'Asbl Werkgroep Morkhoven

Faiderstraat

1060 Sint-Gillis


nr. 443.439.55

Tel: 0032 (0)2 537 49 97

WerkgroepMorkhoven@gmail.com

postmaster@droitfondamental.eu

http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/

http://www.droitfondamental.eu/

--------------

De: Rutte M. tweedekamer.nl

à: Jan Boeykens werkgroepmorkhoven

cc: Teeven F. tweedekamer

datum 10 november 2009

Sujet RE: pedocriminalité


Cher Monsieur,


Par la présente j'accuse bonne réception de votre e-mail ci-dessous

Aux vues du contenu de ce dernier je l'ai porté à l'attention de mon confrère Fred Teeven.


En espérant avoir pu vous aider.

Cordialement

Mark Rutte



12:19 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/11/2009

LES DROITS DE L'HOMME EN BELGIQUE: LETTRE AU MINISTRE DE LA JUSTICE

D’un ministre de la Justice à l’autre, Marcel Vervloesem toujours privé de droit fondamental !

Lundi, novembre 9, 2009
By Presidente

Monsieur Stefaan De Clerck laissera t’il un meilleur bilan que son prédécesseur ? Sera t’il l’homme du Droit et d’une justice en accord avec les Droits de l’Homme? Fera t’il libérer Marcel Vervloesem ? Il fut un temps où il félicitait devant les caméras, le sérieux du travail de Marcel Vervloesem et du Werkgroep Morkhoven comme un certain nombre d’hommes politiques d’ailleurs. Entre temps, beaucoup de magouilles et de diffamations ont amené Marcel Vervloesem en prison mais rien n’a été fait pour rétablir son honneur et son innocence.. Au contraire si l’on se penche sur tout ce qui a accablé cet homme, on s’aperçoit que tout a été fait pour l’amener de façon injuste en prison pour y mourir...


Quant un honnête homme ne peut plus compter sur la Justice de son pays alors que lui reste t’il ?

Ministre de la Justice
Stefaan De Clerck
Waterloolaan 115
1000 Brussel

 

Monsieur le Ministre,

Objet: Prison de Turnhout

J’espère que VOUS avez bien pris connaissance de mon courrier concernant le risque de suicide pour Monsieur Vervloesem dans la prison de Turnhout du fait que VOUS admettez que le service Psycho social (PSD)tripatouille avec les rapports des détenus, ce qui les mène à la détresse. Nous avons visité hier Monsieur Vervloesem dans la prison de Turnhout.

Vous n’ignorez sans doute pas qu’il est très mal. Il apparaît de nouveau que deux lettres de sa fille Wendy avec des timbres à l’intérieur ne lui ont pas été remises. Il est clair qu’on veut l’isoler entièrement du monde extérieur et on veut l’empêcher d’écrire encore aux parlementaires.

Une carte de la Néerlandaise Yvonne Van Hertum ne lui a pas été remise non plus. D’autres lettres ont été retenues ou lui ont été remises avec un retard de plusieurs semaines.

Le droit à la correspondance est de nouveau violé par ces agissements et je constate que VOUS n’êtes pas en mesure de mettre un terme à ces pratiques.

En admettant ces situations, VOUS attentez gravement au crédit qui peut être accordé au travail du personnel pénitentiaire.

Dans l’espoir de vous avoir informé suffisamment et dans l’attente de votre réponse recevez mes salutations respectueuses.

Je vous envoie une nouvelle fois la liste des opérations et de plus de 20 transfèrements subis par Monsieur Vervloesem pour que VOUS ne puissiez pas à posteriori raconter que VOUS « ne saviez rien ».

Cela prouve une nouvelle fois votre incohérence au sujet « des prisons surpeuplées » et le non-sens qui réside dans le fait que VOUS maintenez ce surpeuplement par la perpétuation de ces situations au sein des
prisons et que VOUS bloquez l’application du règlement vous-même.

g556n8m91) Cancer métastasé -Pancréas
2) Blocage des reins : Insuffisance rénale de 70%
3) coeur
4) Soins intensifs pour 1 pancréatite + cathétérisme cardiaque- Saint Elisabeth Herentals
5) Soins intensifs pour 1 pancréatite – UIA Anvers
6) Soins intensifs, Comas diabétiques -Fabiola hôpital de Sambre Ville –St Elisabeth Herentals – 11 fois
7) blocage des reins – Mons de maison l’hôpital Louvain – 2 fois
8. opérations cœur AZ Imelda Hôpital – 3 fois
9) bloc intensif et diabétique – H. L’hôpital de Chirurgie cardiaque – 4 fois
10) blocage des reins – Cathétérisme cardiaque – 1 fois
11) Intervention sur gangrène – AZ saint Jan Bruges – 1 fois
12) dialyses rénales- AZ saint Jan de Bruges – 5 fois
13) Hémorragie interne – AZ saint Jan Bruges – 1 fois
14) Gangrène Intervention – AZ saint Jan – 1 fois
15) Chirurgie rénale – AZ de Bruges saint Jan Bruges – 1 fois
16) Soins intensifs, cardiologie – saint Elisabeth Turnhout – 1 fois
17) Soins intensifs, l’anémie (leucémie) – saint Elisabeth Turnhout – 1 fois
18) Soins intensifs- coma d’insuline – Saint Elisabeth Herentals – 1 fois
19) Chirurgie cardiaque – AZ Saint-Jean Bruges
20) Hospitalisation le 14 mai 2009 pour de nouveaux problèmes cardiaques par suite entre autres d’un manque de soins et d’un traitement déficient, dans l’AZ saint Jan à Bruges mais la direction de prison est
parvenue en tout avec son conseil négatif, 1 jour pour cette insertion, sur base du rapport du PSD ceci à prévenir. Les transferts et opérations dans l’AZ Saint-Jean à Bruges et Saint-Elisabeth à Turnhout
ont eu lieu au cours de cette année d’emprisonnement de Marcel Vervloesem dans les prisons à Turnhout et à Bruges.

Jan Boeykens
Président de Werkgroep Morkhoven

Werkgroep Morkhoven vzw-asbl
Faiderstraat 10
1060 Saint-Gilles
nr. 443.439.55
Tel: 0032 (0)2 537 49 97
WerkgroepMorkhoven@gmail.com
postmaster@droitfondamental.eu

http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/
http://www.droitfondamental.eu/

http://tevirepedo.droitfondamental.eu/?p=698


21:22 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/11/2009

18-11-2009 DR. GIORGIO GAGLIARDI: LETTRE À MINISTRE DE CLERCK

TORTURES AUX PRISONS BELGES


18-11-2009

DR. GIORGIO GAGLIARDI: LETTRE À MINISTRE DE CLERCK


tralies.verdi

Dr. Giorgio Gagliardi 
Medico Psicoterapeuta
Docente di Psicoterapia Ipnotica AMISI-Milano
Consulente di diverse Associazioni Pro-Vittime
Tel. +39 347 4712328 - +39 0321 658762 
Italie

Concerne : Marcel Vervloesem

Monsieur le Ministre,

C'est une véritable honte d'assister à la démolition programmée de l'homme qui a mis au jour les tristes plaies de la société, tels que les réseaux de production de pédopornographie, et qui pour récompense, a été incarcéré trois fois, dans le cadre de procédure manifestement manipulées de tribunaux, les journaux où autre presse, le poussant l'auto destructions, comme la grève de la faim et de la soif et maintenant, au suicide. Marcel même a été persuadé par autrui, de subir une euthanasie, d'abord par les traitements infligés en prisons, et maintenant, se rajoutent les menaces de cachot à cause des diverses publications par son association. Marcel n'est certes pas comparable à un prisonnier ordinaire, mais à un prisonnier qui semble devoir être détruit par tous les moyens.

Aucune des autorités que nous avons contactées et que nous contactons encore, n'ont répondu, sauf pour préciser la bureaucratie nécessaire à lui rendre visite en prison. Aucune des organisations religieuses ou internationales n'ont répondu à nos appels, sauf une fois, pour nous déférer à une organisation subsidiée par l'état belge qui n'a pas daigné répondre.
Le cas alarmant de Marcel n'a même pas été présenté à l'Observateur du Conseil de l'Europe, qui est venu en Belgique pour constater de la situation dans les prisons. Les sources belges font état du nombre alarmant de suicides, et qui croît à la prison de Bruges, comme s'il ne s'agissait pas d'un symptôme indicateur, déjà dénoncé les observateurs de l'ONU ?

J'ai suivi les vicissitudes médicales de Marcel et j'ai remarqué que certaines interventions et conséquences, comme la gangrène survenue à l'endroit où a été inséré le cathéter pour la coronarographie, étaient prévisibles, et qu'elles auraient pu être prévenues par un traitement correct.

Les services de la défense des victimes attachés à ces affaires doivent intervenir car la situation est anomale : les changements de cellule, les ambulances qui ne l'amènent pas dans un hôpital, mais dans autre prison, avec une centre médical ! Ensuite les médicaments essentiels qui ne sont pas toujours fournis.

C'est vraiment déplorable et je ne comprends pas comment aucune enquête n'a encore été ouverte sur ces modalités d'assistance aux prisonniers aussi malades que Marcel, qui sont menottés même sur un brancard ou attaché à divers opérateurs médicaux. Puis cela continues avec un changement de cellule, pour le mettre dans une cellule avec des excréments humains. Et si un prisonnier pourrait fuir malgré son état, pourquoi ne pas lui attribuer un bracelet électronique, plus sûr et moins douloureux que les menottes ?

Les documents disparus de son dossier et les vérités cachées par l'ex ministre de justice lors d'une récente interpellation parlementaire me reviennent toujours à la mémoire. Certes, on rajoute aux traitements imposés à Marcel, celui des enfants du réseau de Zandvoort qui demandent justice, que personnes n'écoute, qui n'ont plus voix et capitulent, pendant que par contre, il n'y a d'intérêt que pour décider Marcel à capituler, de manière à enlever une épine dans le flanc de quelques autorités et amis de l'hôpital d'Anvers, où le réseau Zandvoort est apparu la première foi. La loi, que même le prêtre de la prison de Bruges a demandé pour Marcel par humanité pour des questions majeurs et un directeur qui aurait répondu en haussant les épaules !

Un beau coup d'éponge et ensuite, le silence et la poussière du temps, qui cependant ne couvriront jamais bien, ni Marcel, ni les enfants victimes des réseaux pédocriminels mis en lumière et dénoncés par Marcel.

Le tribunal de Strasbourg peut toujours exposer la honte sur les accusations retenues contre Marcel, mais rien ne parviendra à résoudre, comme ce directeur en haussant les épaules, le fait que maintenant, tous voyagent sur Internet : les gens modestes ne sont plus illettrés, ni stupides, ni déficients, et peuvent sur Internet, lire les lignes et tirer leurs conclusions.

Distinctement

Giorgio Gagliardi
1612009
22033 Asso (Italie)


Voici une liste avec plus de 20 hospitalisations d’urgence et d’opération subit par Marcel Vervloesem et qui ont été envoyés plus de 40 fois au Ministre De Clerk et ses collaborateurs de cabinet.

Le Ministre qui prône une justice « humaine et équitable » estime qu’un prisonnier ne peut être sorti de prison que 3 jours avant sa mort supposée...

1) Cancer malin – Hopital St H. Hart à Lier – 2 fois
2) Reins – 5 fois – Hôpital St Elisabeth à Herentals
3) Pancréas – 2 fois – 1X Hopital St H. Hart à Lier, 1X UIA d’Anvers
4) Urgence en soins intensifs pancréatite 2 –
5) Urgence en soins intensifs pancréatite 1 – UIA d’Anvers
6) Soins intensifs – Hôpital Fabiola à Sambreville/Hôpital St Elisabeth à Herentals 11X
7) Reins – Gasthuisberg à Louvain – 2 X
8. Disfonctionnement cardiaque opération à l’AZ Imelda Bonheiden – 3X
9) Soins intensifs diabétiques – Hopital St H. Hart à Lier 4X
10) Reins – Hopital St H. Hart à Lier – 1X
11) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges – 1X
12) Dialyse rénale – Hopital St H. Hart à Lier- 1X
13) Hémorragie interne – AZ St Jan Bruges – 1X
14) Opération – AZ St Jan Bruges – 1X
15) Placement chirugical de tuyaux de dialyse – AZ St Jan Bruges – 1X
16) Soins intensifs cardio – St Elisabeth Turnhout – 1X
17) Urgence soins intensifs anémie (leucémie) – St Elisabeth Turnhout – 1X
18) Urgence soins intensifs – St Elisabeth à Herentals – 1X
19) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges
20) En date du 14 mai 2009 il devait du à des problèmes cardiaque consécutif entre autre au manque de médication et un traitement insuffisant être admit en urgence à l’hôpital AZ Sint Jan Bruges mais la direction de la prison avec son avis négatif a réussi 1 jour avant l’admission sur base du rapport du PSD éviter cette admission.
Les hospitalisations d’urgence à Bruges et Turnhout ont eu lieu pendant l’année d’emprisonnement de Marcel Vervloesem à la prison de Turnhout et la prison de Bruges.

 


http://tevirepedo.droitfondamental.eu/
Morkhoven Skynet
Droit Fondamental - (French, English, Italian)
Zandvoort case
Website - http://www.morkhoven.droitfondamental.eu/ (English, French, Italian, Dutch)
Réseau Zandvoort
Prisonniers politiques: Ibrahim Baryaz
Médecine - Droit Fondamental
Patrice Verdi


14:22 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/11/2009

Mail envoyé à Didier Reynders

Cher Monsieur Reynders,

Je me permets de vous écrire car j'ai une grande confiance en vous et l'espoir que mon courriel ne restera pas sans réponse.

Je reste persuadé que le MR à la tête du gouvernement ferait beaucoup de bien à la Belgique tant en matière Economique qu'en matière de Justice.

Actuellement j'ai honte de notre système de Justice qui à été mis en place pour mieux protéger les criminels et plus précisément les pédocriminels. Notre Ministre actuel de la Justice Stefaan de Clerck refuse la libération de Marcel Vervloesem, nous savons très bien que certains membres de son parti politique a été mêlé à l'affaire du trafique de femmes Moldaves.

Les derniers Ministres de la Justice ont tentés d'enterrer l'affaire pédocriminelle de Zandvoort, mise à la lumière par Marcel Vervloesem.

Cela soulève des questions, pourquoi la Justice Belge se rend coupable de non-assistance à personnes en danger? Qui cherche-t-elle à protéger au sein du gouvernement?

Il est temps de nous poser la question suivante: voulons-nous que notre pays soit dirigé par des personnes qui estiment que notre Justice est une Justice "juste et équitable"?

Je vous pose la question suivante monsieur le Ministre, allons-nous, Wallons montrer le bon exemple?

En vous souhaitant bonne réception de la présente, je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre Reynders, l'expression de mes sentiments sincères.

Vanessa 


Il y a eu une prise de contact de la part du Ministre, j'attends qu'on me contacte.

Le mail a été envoyé le 15/11/2009 et je recevais le jour même une réponse de la part du Ministre Reynders. Ce qui est tout à son honneur.

 

19:43 Écrit par dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/11/2009

Marcel Vervloesem en céllule d'isolement



Marcel Vervloesem a été mis en cellule d’isolement, sans télévision, ni radio, ni aération, avec un lit cloué au sol ainsi qu’un pot sanitaire.





Bruxelles, 10 novembre 2009

Marcel Vervloesem a été mis en cellule d’isolement, sans télévision, ni
radio, ni aération, avec un lit cloué au sol ainsi qu’un pot sanitaire.
Lorsque l’activiste Marcel Vervloesem, gravèment malade, à été transféré de
la prison de Bruges vers la prison de Turnhout, tout le monde de son
environnement a cru que son calvaire était fini a pour cause Le PSD (centre
psycho social) de la prison de Bruges par qui il a été mené en bateau
pendant des mois. Il leur a fallu 3 semaines avant de bien vouloir
transférer son dossier au PSD de la prison de Turnhout.
Le docteur Mol, directeur-général du service de santé pénitentiare du
Ministère de la justice de Bruxelles, à qui il a fallu presque deux mois
afin de transférer le dossier chirurgical de Marcel Vervloesem du centre
médical de la prison de Bruges vers celui de Turnhout.
Une fois tous les dossiers et rapport arrivé à bon port, voilà que les
choses tournent à nouveau mal.
Bien que Marcel Vervloesem entrait en considération pour un accompagnement
ambulatoire avec l’équipe du professeur-psychiatre Cosyns de l’institution
universitaire à Anvers, et que le PSD de la prison de Turnhout était déjà le
8 août 2009 en possession de toutes les pièces nécéssaires, l’affaire
continuait à traîner.
Même quand le collège du personnel de la prison de Turnhout à dit qu’ils
n’avaient aucune objection à ce que l’équipe du docteur Cosyns, en accord
avec le PSD établisse un plan d’accompagnement, rien n’avancait.
Le PSD de la prison de Turnhout prétendait que docteur Cosyns n’avait pas
encore répondu à ses lettres vu que le docteur Cosyns était en vacances,
etcétéra, etcétéra.
Tout comme le dossier du PSD en matière de demande de congé pénitentaire,
ou jour de sortie, surveillance électronique, mise en liberté provisoire
pour raison médicale, rien n’a été fait.
Marcel Vervloesem craint que toute action entreprise auprès du PSD de la
prison de Bruges, risque de se répéter à Turnhout.
Quelques semaines avant la date butoir, il semblait que le PSD n’avait pas
encore finalisé son rapport.
Le Ministre de la justice De Clerk fût avertit à plusieurs reprises des
difficultés rencontré avec le PSD, ces avertissement n’ont apporté aucun
résultat.
Marcel Vervloesem expliqua les problèmes rencontrés avec le PSD dans une
lettre adressé à l’asbl Werkgroep Morkhoven, publié sur le site internet de
l’asbl.
De cela a résulté qu’un Erwin Boosten, psychologue du PSD de Turnhout,
furax convoqua Marcel Vervloesem dans son bureau et l’insulta sans nom.
Boosten lui a dit que l’accompagnement ambulatoire que Marcel Vervloesem
attend depuis trois mois est une mauvaise idée, et qu’il y veillera
personnelement à ce que les visites et la correspondance soit restreinte. Il
exiga que Marcel avoue « les faits » pour lesquels il a été blanchi.
En une fraction de seconde tout espoir de Marcel Vervloesem fût anéanti, ce
qui a mené à une aggravation de son état de santé. Il ne voit pas comment
sortir de cette situation, et pense inévitablement au suicide.
Le Werkgroep Morkhoven en avertit à nouveau le Ministre De Clerk.
Il y a quelques semaines des lettres de la fille de Marcel Vervloesem et de
l’activiste Yvonne van Hertum une collaboratrice Hollandaise ont été
retenues.
Une fois de plus le Ministre De Clerk en fût avertit.
Hier trois jours avant la date butoir Marcel Vervloesem reçu enfin le
rapport de conseil de la direction de la prison de Turnhout établit par le
PSD.
Le rapport est négatif sur toute la ligne. Le service psychosocial assure
qu’un congé pénitentiaire est impossible, « parce que cela remettrait Marcel
Vervloesem dans le milieu de la lutte contre la pédophilie, où les faits se
sont déroulés ».
De même, selon le rapport, l’acteur Jo Reymen, qui soutient Marcel
Vervloesem indépendamment de l’asbl Werkgroep Morkhoven, serait une personne
« qui fait partie du milieu de la lutte contre la pédophilie, milieu dans
lequel les faits se sont déroulés ».
Le rapport refuse toute considération que Marcel Vervloesem puisse rendre
visite à sa fille et ses petits-enfants, « parce que cela pourrait inquiéter
les ‘victimes’ de l’entourage ».
Il a été évoqué que les « possibles » contacts avec les médias pourraient
inquiéter les victimes(c’est surtout la révélation de la politique
d’étouffement autour de l’affaire de pornographie infantile de Zandvoort qui
inquiète certains politiciens.
Cela aussi pousse Marcel Vervloesem au désèspoir.
Par soi-disante mesure de sécurité Marcel Vervloesem a été mis en cellule
d’isolement, sans télévision, ni radio, ni aération, avec un lit cloué au
sol aussi qu’un pot sanitaire.
En céllule il ne recevait déjà pas à boire ni de fruits.
Il a été décidé de le mettre 7 nuit en isolation( toutefois s’il ne se
suicide pas ou s’il ne subcombe pas à un infarctus.
Aucun rapport disciplinaire ne sera établit lui dit la direction de la
prison de Turnhout, pendant que cette isolation inhumaine et martyrisante ne
sera aucunement bénéfique à sa santé et aux nombreuses douleurs qu’il
ressent.
On ne toucherait pas à son droit de visite, son droit à la correspondance,
son droit de téléphoner, aux promenades journilières ( si sa santé le lui
permettait).

-----
Voici une liste avec plus de 20 hospitalisations d’urgence et d’opération
subit par Marcel Vervloesem et qui ont été envoyés plus de 40 fois au
Ministre De Clerk et ses collaborateurs de cabinet.
Le Ministre qui prône une justice « humaine et équitable » estime qu’un
prisonnier ne peut être sorti de prison que 3 jours avant sa mort supposée
bien qu’il autorise de temps en temps des execptions pour des raison vagues.
1) Cancer malin – Hopital St H. Hart à Lier – 2 fois
2) Reins – 5 fois – Hôpital St Elisabeth à Herentals
3) Pancréas – 2 fois – 1X Hopital St H. Hart à Lier, 1X UIA d’Anvers
4) Urgence en soins intensifs pancréatite 2 –
5) Urgence en soins intensifs pancréatite 1 – UIA d’Anvers
6) Soins intensifs – Hôpital Fabiola à Sambreville/Hôpital St Elisabeth à
Herentals 11X
7) Reins – Gasthuisberg à Louvain – 2 X
8) Disfonctionnement cardiaque opération à l’AZ Imelda Bonheiden – 3X
9) Soins intensifs diabétiques – Hopital St H. Hart à Lier 4X
10) Reins – Hopital St H. Hart à Lier – 1X
11) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges – 1X
12) Dialyse rénale – Hopital St H. Hart à Lier- 1X
13) Hémorragie interne – AZ St Jan Bruges – 1X
14) Opération – AZ St Jan Bruges – 1X
15) Placement chirugical de tuyaux de dialyse – AZ St Jan Bruges – 1X
16) Soins intensifs cardio – St Elisabeth Turnhout – 1X
17) Urgence soins intensifs anémie (leucémie) – St Elisabeth Turnhout – 1X
18) Urgence soins intensifs – St Elisabeth à Herentals – 1X
19) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges
20) En date du 14 mai 2009 il devait du à des problèmes cardiaque consécutif
entre autre au manque de médication et un traitement insuffisant être admit
en urgence à l’hôpital AZ Sint Jan Bruges mais la direction de la prison
avec son avis négatif a réussi 1 jour avant l’admission sur base du rapport
du PSD éviter cette admission.
Toutes ses hospitalisations d’urgence ont eu lieu pendant l’année
d’emprisonnement de Marcel Vervloesem à la prison de Turnhout et la prison
de Bruges.

DIFFUSEZ, PUBLIEZ CE MESSAGE. PROTESTEZ CONTRE CE TRAITMENT INHUMAIN !



Contact
Werkgroep Morkhoven vzw-asbl
Faiderstraat 10
1060 Sint-Gillis
nr. 443.439.55
Tel: 0032 (0)2 537 49 97

WerkgroepMorkhoven@gmail.com
postmaster@droitfondamental.eu Links
- Réseau pédocriminel Zandvoort
- Justice - Marcel Vervloesem - Tribunal de Turnhout
- Procureur-général d'Anvers - lettre ouverte
- Zoé Genot cd-roms Zandvoort
- Droit Fondamental – (French, English, Italian)
- Website Morkhoven (English, French, Italian, Dutch)
- Video ‘Marcel Vervloesem, hymne de la Résistance’
- Vidéo Vervloesem - Mars 1998 (1)
- Morkhoven skynet
- Morkhoven wordpress
- Morkhoven overblog
- Zandvoort ducuments
- Justice – Médecine
- Photo : Le Ministre de la Justice belge Stefaan De Clerck (CD&V -
- Démocrats-Chrétiens Flamands) qui est au courant de tout ces faits.

18:07 Écrit par dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Questions au Ministre de la Justice concernant les conditions de détention de Marcel Vervloesem

Le premier responsable dans cette affaire est le Ministre De Clerck, qui est informé aussi bien par l'avocat de Marcel Vervloesem que par moi-même.

J'ai demandé au Ministre De Clerck de faire examiner les éléments suivants :

1) La politique d'enterrement de l'affaire de pédocriminalité de Zandvoort. AUCUNE RÉPONSE
2) La disparition au Tribunal de Turnhout en 2008 de pièces du dossier pénal de Marcel Vervloesem le disculpant et reconnu par le Haut Conseil de Justice. AUCUNE RÉPONSE
3) La disparition reconnu par le Haut Conseil de Justice de 7 cd-rom's de porno enfantine à La Cour d'Appel d'Anvers. Les cd-rom's avait été transmis sur ordre du Roi (qui les avait reçu de l'ASBL Werkgroep Morkhoven)
par le Ministre de la Justice d'antan, Tony Van Parys à la procureur générale Christine Dekkers. AUCUNE RÉPONSE
4) Les 30 procès verbaux en matière de fait de mœurs avec enfants et mineurs dans lesquels est cité le  demi-frère/accusateur de Marcel Vervloesem. Une copie des procès verbaux ont été transmis à la procureur générale Anversoise Christine Dekkers en octobre 2006. Aucune enquête n'a été menée et le demi-frère de Marcel Vervloesem à été promu Président de la Commission de Sécurité et de Justice de la Ville de Herentals. AUCUNE RÉPONSE
5) La falsification du dossier médical de Marcel Vervloesem par le Service de Santé pénitentiaire du Ministère de la Justice. AUCUNE RÉPONSE
6) La subtilisation du courrier de Marcel Vervloesem à la prison de Bruges. AUCUNE REPONSE
7)L'arrêt durant plusieurs semaines de médication, kinésithérapie et de revalidation de Marcel Vervloesem à la prison de Bruges et ce après qu'il ait subît une lourde opération du cœur à L'AZ St-Jan. AUCUNE RÉPONSE
8) Le refus du droit de visite à la prison de Bruges. AUCUNE RÉPONSE
9) Les sanctions arbitraires à l'encontre de Marcel Vervloesem à la prison de Bruges. AUCUNE RÉPONSE
10) Les 591 heures pendant lesquelles Marcel Vervloesem fût enchaîné à son lit d'hôpital, à la table d'opération, au le fauteuil roulant, aux gardiens, au brancard de l'ambulance. La lumière qu'on laissa allumé jour et nuit dans sa chambre. AUCUNE RÉPONSE
11) L'enferment de Marcel Vervloesem dans une cellule d'isolation parce qu'il ne parvenait à convaincre l'ASBL Werkgroep Morkhoven d'éliminer certains articles publié sur Internet. AUCUNE RÉPONSE
12) La lettre datée du 5 mars 2009 adressée à Marcel Vervloesem dans laquelle le Ministre lui communiqua que le Haut Conseil de Surveillance instiguerait quant aux conditions de détention de Marcel Vervloesem. L'enquête n'a jamais été ouverte. AUCUNE RÉPONSE
13) La non application du décret d'application des articles 72 et de la loi en matière d'exécution de peine (libération pour raison de santé) parce que le Ministre ne les signe pas. AUCUNE RÉPONSE
14) Les interminables controverses du Service Psycho Social (PSD) de la prison de Bruges à causes duquel les demandes de congés pénitentiaires de Marcel Vervloesem ont été bloquées pendant un an. AUCUNE RÉPONSE
15) La dissimulation des rapports médicaux de Marcel Vervloesem par le PSD de Bruges à cause duquel le juge d'application des peines rendit une décision négative.  AUCUNE RÉPONSE
16) La falsification des données de la condamnation de Marcel Vervloesem par le PSD de Bruges dans lequel des "faits" ont été évoqués pour lesquels Marcel Vervloesem fut acquitté par la Cour d'Appel.  AUCUNE RÉPONSE
17) Le chantage commis par un membre de la direction de la prison de Bruge prétendant que la demande de congé pénitentiaire de Marcel Vervloesem ne serait pas prise en compte temps qu'il n'avouait pas les "faits". AUCUNE RÉPONSE
18) La manière dont le PSD de la prison de Turnhout a bloqué le dossier de Marcel Vervloesem et laissa sous entendre que l'équipe médicolégale-légale du professeur/psychiatre Cosyns de l'institut Universitaire d'Anvers en était responsable. AUCUNE RÉPONSE
19) La subtilisation du courrier de Marcel Vervloesem une fois de plus à la prison de Turnhout. AUCUNE REPONSE
20) Le témoignage et menace du psychologue du PSD de la prison de Turnhout vis-à-vis de Marcel Vervloesem après que l'ASBL Werkgroep Morkhoven publia des articles sur Internet concernant le mode de fonctionnement du PSD de Turnhout. AUCUNE RÉPONSE
21) Le fait qu'à cause du témoignage du prénommé psychologue, qui exigea entre autres que Marcel Vervloesem reconnaisse les "faits",  (pendant qu'une procédure est en cours à la Cour d'Appel des droits de l'homme à Strasbourg) poussa Marcel Vervloesem au désespoir. AUCUNE RÉPONSE
22) La liste de plus de 20 admissions d'urgence et d'opération de Marcel Vervloesem que le Ministre a reçu plus de 40 fois et qui ne laisse aucun doute quant à l'état de santé de Marcel Vervloesem.  AUCUNE RÉPONSE
23) Le témoignage du Ministre primant une Justice "équitable et humaine" les faits prouvent le contraire. AUCUNE RÉPONSE
24) Le témoignage du Ministre dans son 'Master-plan Justice' qu'il est pour une politique carcérale dans des circonstances "humaines"  les faits prouvent le contraire. AUCUNE RÉPONSE
25) 90 Million d'euros gaspiller par l'État Belge parce que le Ministre ne fait pas bon usage de la surveillance électronique, d'alternative en matière d'application des peines, la libération de prisonniers gravement malade, la libération de gens qui (en attente de leur procès) sont déjà depuis plusieurs années en dentention préventive, etcétéra...
AUCUNE RÉPONSE

Jan Boeykens
Président de l'asbl Werkgroep Morkhoven

http://pournepasoublier.blogspace.be/

------

Voici une liste avec plus de 20 hospitalisations d’urgence et d’opération subit par Marcel Vervloesem et qui ont été envoyés plus de 40 fois au Ministre De Clerk et ses collaborateurs de cabinet.

Le Ministre qui prône une justice « humaine et équitable » estime qu’un prisonnier ne peut être sorti de prison que 3 jours avant sa mort supposée bien qu’il autorise de temps en temps des exceptions pour des raison vagues.

1) Cancer malin – Hopital St H. Hart à Lier – 2 fois
2) Reins – 5 fois – Hôpital St Elisabeth à Herentals
3) Pancréas – 2 fois – 1X Hopital St H. Hart à Lier, 1X UIA d’Anvers
4) Urgence en soins intensifs pancréatite 2 –
5) Urgence en soins intensifs pancréatite 1 – UIA d’Anvers
6) Soins intensifs – Hôpital Fabiola à Sambreville/Hôpital St Elisabeth à Herentals 11X
7) Reins – Gasthuisberg à Louvain – 2 X
8. Disfonctionnement cardiaque opération à l’AZ Imelda Bonheiden – 3X
9) Soins intensifs diabétiques – Hopital St H. Hart à Lier 4X
10) Reins – Hopital St H. Hart à Lier – 1X
11) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges – 1X
12) Dialyse rénale – Hopital St H. Hart à Lier- 1X
13) Hémorragie interne – AZ St Jan Bruges – 1X
14) Opération – AZ St Jan Bruges – 1X
15) Placement chirugical de tuyaux de dialyse – AZ St Jan Bruges – 1X
16) Soins intensifs cardio – St Elisabeth Turnhout – 1X
17) Urgence soins intensifs anémie (leucémie) – St Elisabeth Turnhout – 1X
18) Urgence soins intensifs – St Elisabeth à Herentals – 1X
19) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges
20) En date du 14 mai 2009 il devait du à des problèmes cardiaque consécutif entre autre au manque de médication et un traitement insuffisant être admit en urgence à l’hôpital AZ Sint Jan Bruges mais la direction de la prison avec son avis négatif a réussi 1 jour avant l’admission sur base du rapport du PSD éviter cette admission.
Toutes ses hospitalisations d’urgence à Bruges et Turnhout ont eu lieu pendant l’année d’emprisonnement de Marcel Vervloesem à la prison de Turnhout et la prison de Bruges.

 

DIFFUSEZ, PUBLIEZ CE MESSAGE. PROTESTEZ CONTRE CE TRAITMENT INHUMAIN !

02-truth-freedom

 Contact

Werkgroep Morkhoven vzw-asbl
Faiderstraat 10
1060 Sint-Gillis
nr. 443.439.55
Tel: 0032 (0)2 537 49 97

WerkgroepMorkhoven@gmail.com
postmaster@droitfondamental.eu

Links

- Réseau pédocriminel Zandvoort
- Justice - Marcel Vervloesem - Tribunal de Turnhout
- Procureur-général d'Anvers - lettre ouverte
- Zoé Genot cd-roms Zandvoort
- Droit Fondamental – (French, English, Italian)
- Website Morkhoven (English, French, Italian, Dutch)
- Video ‘Marcel Vervloesem, hymne de la Résistance’
- Vidéo Vervloesem - Mars 1998 (1)
- Morkhoven skynet
- Morkhoven wordpress
- Morkhoven overblog
- Zandvoort ducuments
- Justice – Médecine

Photo : Le Ministre de la Justice belge Stefaan De Clerck (CD&V - Démocrats-Chrétiens Flamands) qui est au courant de tout ces faits.

16:44 Écrit par dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |